Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

semantique:ecarts_de_sens2 [2013/03/19 10:56]
vandaele [2.2.1. La métonymie]
semantique:ecarts_de_sens2 [2013/03/19 10:57] (Version actuelle)
vandaele [2.2.1. La métonymie]
Ligne 71: Ligne 71:
  
  
-Il en est de même pour //calculus // entre « caillou » et « calcul », dans la mesure où le calcul peut être fait avec des cailloux sur un boulier. La relation est aussi de proximité : //genae // signifie au propre « joues », d’où « paupières », « yeux », « orbite », ou elle porte sur la matière : //uinea // « cep de vigne », d’où « baraque de siège » et « bois de tonnelle ». Sont ainsi souvent liés les trois niveaux du spatial, du temporel et du notionnel, comme l’a montré <html><a href=":sémantique:écarts_de_sens6#B. Pottier (1992">B. POTTIER (1992</a></html>, 40). //Momentum//, issu de %%*%%//mouementum//, offre un exemple particulièrement net : « mouvement, impulsion », « durée d’un mouvement, instant », « influence, poids, importance ». Le phénomène existe aussi pour les noms propres ((Voir <html><a href=":sémantique:écarts_de_sens6#Fr. BIVILLE (2005">Fr. BIVILLE (2005</a></html>, 46).)), quand le nouveau référent se trouve, par rapport au premier, dans une relation de dépendance, comme avec //Falernum // « le territoire de Falerne » (Hor. //Epo. // 4, 13) et « le vin de Falerne » (Hor. //O. // 2, 3, 8).+Il en est de même pour //calculus // entre « caillou » et « calcul », dans la mesure où le calcul peut être fait avec des cailloux sur un boulier. La relation est aussi de proximité : //genae // signifie au propre « joues », d’où « paupières », « yeux », « orbite », ou elle porte sur la matière : //uinea // « cep de vigne », d’où « baraque de siège » et « bois de tonnelle ». Sont ainsi souvent liés les trois niveaux du spatial, du temporel et du notionnel, comme l’a montré <html><a href=":sémantique:écarts_de_sens6#B. POTTIER (1992">B. POTTIER (1992</a></html>, 40). //Momentum//, issu de %%*%%//mouementum//, offre un exemple particulièrement net : « mouvement, impulsion », « durée d’un mouvement, instant », « influence, poids, importance ». Le phénomène existe aussi pour les noms propres ((Voir <html><a href=":sémantique:écarts_de_sens6#Fr. BIVILLE (2005">Fr. BIVILLE (2005</a></html>, 46).)), quand le nouveau référent se trouve, par rapport au premier, dans une relation de dépendance, comme avec //Falernum // « le territoire de Falerne » (Hor. //Epo. // 4, 13) et « le vin de Falerne » (Hor. //O. // 2, 3, 8).
  
 ==== 2.2.2. La métaphore ==== ==== 2.2.2. La métaphore ====