La formation des mots


Bibliographie raisonnée


§ 13. Néologie lexicale. Création lexicale. Innovation lexicale

  • 13.1. Une question qui concerne les langues en général

Dans toute langue à une époque donnée et dans un contexte donné peuvent apparaître des nouveautés dans le lexique. La question intéresse la linguistique générale et elle a connu un regain d’intérêt récemment, par exemple pour le français :

  • PRUVOST, Jean & SABLAYROLLES, Jean-François (éds.), 2003: Les néologismes, Paris, PUF.
  • SABLAYROLLES Jean-François, 2000: La néologie en français contemporain. Examen du concept et analyse de productions néologiques récentes, Paris, Honoré Champion éditeur, coll. Lexica n° 4.
  • 13.2. Métaphore et métonymie lexicalisées

Les raisons entraînant des créations lexicales sont très variées1), de même que les procédés de création lexicale. La métonymie et la métaphore y jouent souvent un grand rôle, phénomène étudié depuis longtemps dans les langues en général:

  • LÜDI Georges, 1980: « Métaphore et néologisme », TRANEL 1, 1980, p. 9-30.

et en latin en particulier (cf. ci-dessus § 12.1. et 12.4.) :

  • FRUYT Michèle, 1989: “Le rôle de la métaphore et de la métonymie en latin”, Revue des Etudes latines 67, p. 236-257.
  • MOUSSY Claude, 1989: “Les métaphores lexicalisées et l’analyse sémique”, in M. Lavency & D. Longrée (Actes du 5e coll. internat. de linguistique latine), Louvain, Cahiers de l’institut de linguistique de Louvain, p. 309-319.
  • FRUYT Michèle, 1989: “Métaphore, métonymie et synecdoque dans le lexique latin”, Glotta 67, p. 106-122.
  • 13.3. Contacts de langues, influence d’une langue sur une autre.

Certaines néologies lexicales sont dues à des contacts de langues. Les influences exercées par une langue sur une autre langue sont un sujet général de grande ampleur qui a depuis longtemps soulevé l’intérêt et entraîné des réflexions et des théorisations linguistiques:

  • WEINREICH Uriel, 1963: Languages in Contact, The Hague, Mouton & Co.
  • DEROY L., 1956: L’emprunt linguistique, Paris, Belles Lettres.

Il continue à susciter l’intérêt, avec des publications importantes encore récemment:

  • MATRAS Yaron, 2009: Language Contact, Cambridge University Press, Cambridge Textbooks in Linguistics.

Le latin, en particulier, offre de nombreuses illustrations de cette situation dans des conditions variées avec à peu près toute la palette des variétés possibles des influences exercées soit sur le latin par une autre langue, soit sur une autre langue par le latin. Voir ci-dessous le § 14.


Allez au § 14.

1) On a même pu invoquer le tabou linguistique : SANDOZ Claude 1983 : « Créativité lexicale et tabou linguistique », Travaux Neuchâtelois de Linguistique, 5, juin 1983, p. 33-40. Cf. aussi, par exemple, LÜDI Georges, 1983: « Aspects énonciatifs et fonctionnels de la néologie lexicale », TRANEL 5, 1983, p. 105-130.