Les présents déverbatifs en -ā- du latin

M. de Vaan


Appendice

Le corpus du chapitre trois

1. Verbes simples à base intransitive :

calāre « appeler ». Peut-être calumnia « diffamation » de *kalomno-. Ombrien kařetu « doit appeler » < *kal-ē-. Proto-italique *kal-(e/o-) « appeler », lat. *kal-āye-.

crepāre « craquer » < *krep-āye-. Lat. percrepis, crepundia « crécelle d’enfant » indiquent une base *krep-(e-).

cubāre « être couché », ac-, in-, re-cubāre. Statif aussi : falisque cupat, cupant, sud picénien qupat. Le sens statif est exceptionnel pour un présent en *-āye-. Suffixe pris de stāre « être debout » < *stayē̆-? La reconstruction *ḱeubh2- reste sans preuve.

labāre « chanceler » < *lab-āye- de lābī « glisser », lābundus < *lāb-e- ; *lab- aussi dans labefacere « faire tomber ».

meāre « procéder, passer » < *mei-āye-, commētāre « aller constamment » avec ppp. *mei-eto- ; ou bien de *meh1- « mesurer »?

micāre « cligner », ē- < *mik-āye-. Proto-celtique *mik-n- « briller », slave *meik.

sōlārī “consoler”, cōn- même sens < *sōl-āye-.

sonāre « sonner », qui remplace sonere < *swenH-. Peut être dénominatif de sonus, ou déverbatif de sonere.

tonāre “tonner” de *tonere. N’est pas dénominatif de tonus.

volāre “voler” < *gwel-āye-. Volucer “qui peut voler” < *gwelu/o-tli-.

2. Composés ou préverbés à base intransitive :

ambulāre “se balader, se promener” < *-al-āye-. Ombrien amb-oltu 3sg. ipt. <*ala-. Weiss 2009 : 318 : alacer « animé » < *ala-tli- « qui se déplace sans but ».

acclīnāre « se coucher », dē-, in-, re- < *klein-āye- de *klinere « s’appuyer, fléchir » < *ḱl-n(é)-i-. Difficilement issu d’un nom *klin-h2-. Plutôt un causatif d’un statif, avec -āye- comme dans le type sēdāre.

3. Verbes simples à base transitive :

amāre < *am-āye-, marruc. pf. ama-t-ens, avec *am- « tenir » (amor, amīcus, amplus) < *h2(e)mh3-.

arāre “labourer” < *ar-āye-. Cf. moyen-irlandais airim, gallois arddu < proto-celtique *ar-yo- < i.-e. *h2erh3-ie/o-. Atélique : « briser » la terre / « aller et venir » (avec la charrue) ?

cēlāre « cacher » < *kēl-āye- sur occulere même sens < *-kel-e/o-. Dérivé du statif *kēl- « être caché », du type sēdāre ?

dicāre « attribuer », ab-, dē-, in-, prae- < *dik-āye- sur dīcere < *deik-e-. O. dadíkatted « il voua » < *-dik-āye-. Une origine nominale est possible, mais ne s’impose pas pour lat. iūdicāre, vindicāre, o. medica- « juger ».

Comparer : indicāre « révéler » vs. indīcere « déclarer (la guerre), proclamer, infliger (une punition) ».

dolāre « ciseler » < *de/ol-āye-de doleō « faire mal », i.-e. *de/olh1-.

domāre « dompter, dominer » (atélique, Rix 1999 : 521) < *dom-āye-, i.-e. *de/omh2-.

forāre “perforer” < *for-āye-, i.-e. *bhorH-.

iuvāre « aider » < *iyow-āye-, qui remplace iuvere ; iūcundus « agréable », i.-e. *Hi-HeuH-.

lavāre « se laver » < *law-āye- < *low- de lavere, -luere « laver » < *low-e-.

lībāre « verser, faire des libations » < *leif-āye-, i.-e. *h2leibh- « oindre ». N’est pas un dénominatif de lībum « oblation ».

mitat « il donne » (Duenos, Tibur) < *m(e)it-āye- de mittere < *meit-e-. (male) mulcāre « donner une raclée, mutiler » < *m(o)lk-āye- de mulcēre « caresser », i.-e. *m(o)lḱ- « toucher ».

parāre « préparer, s’efforcer, fournir » < *par-āye- de parere « produire » < *par-i- < i.-e. *prh3-i-. Imperāre « réclamer, ordonner », properāre « se hâter » < *-parāye-. Plus récents sont apparāre « préparer », comparāre « préparer, acheter ».

runcāre « sarcler » < *runk-āye-, cf. sk. luñcati « cueillir », gr. ὀρύσσω « creuser, enterrer ».

secāre « couper (des tranches) » < *sek-āye-. Sīgnum, sēcula et le parfait contiennent aussi *sek-. O. prusekatu à côté du pp. seçeto-, comme lat. parfait secuī, p.p.p. sectus.

vēnārī « chasser » < *wēnāye- « désirer », i.-e. *(H)uenh1- « désirer ». Lat. venia « faveur ».

vetāre « interdire » < *wet-āye- (ou *wot-), i.-e. *ueth2-. Proto-celtique *wet-e- « dire ».

vorāre “avaler” < *gwe/or-āye-, i.-e. *gwerh3-. Atélique, au contraire de dēvorāre.

4. Préverbés à base transitive :

anticipāre « occuper en avant », occupāre « être le premier, prendre possession » < *kap-āye-. Télique occipere “commencer”. Aucun nom *op-kap-.

ēducāre “élever” < *duk-āye- sur dūcere < *deuk-e/o-, ēdūcere.

prōflīgāre « remporter une victoire décisive » < *flei/īg-āye-, sur flīgere « abattre ».

infriāre « émietter sur », friāre « pulvériser » < *frī-āye- de i.-e. *bhriH- ; fricāre « frotter » (parfait fricuī). Adjectif frīvolus « sans valeur », refrīvus « déchiré » < *frīwo- sur *bhriH-.

ēlegāns « prudent, exigeant » < *leg-āye- « être sélectif » (= « choisir beaucoup de fois ») de legere « recueillir », ēligere « choisir » ; -leg- sans apophonie latine.

alligāre « attacher, borner », col-, dē-, ob-, prae-, re-, subligāre < *lig-āye- « attacher ». Le verbe simple ligāre (depuis Caton) est secondaire. I.-e. *liǵ-, alb. lidh « attacher ».

appellāre « se diriger vers, appeler », compellāre « se diriger vers », interpellāre « interrompre » < *-pelnāye- < i.-e. *pel-n-h2- « (s’)approcher ». Verbe simple pellere « frapper, pousser » ; de même les préverbés appellere « pousser à », compellere « contraindre ».

applicāre « mettre en contact avec », com-, dis-, ex-, im-, re- < *plek-āye- de plectere « tresser ». Aussi supplicāre « supplier », à moins qu’il ne soit dérivé de supplex.

assentārī « consentir, confirmer » de sentīre et assentīre/ī “consentir”. Sententia < prés./aor. radical *s(e)nt- « noter » ?

a(b)spernārī « rejeter, mépriser » < *spern-āye- de spernere « séparer ; rejeter ». Spernere indique un acte unique de rejet, aspernārī un rejet constant.

conspicārī « apercevoir », dē- « dédaigner », sub- « soupçonner » < *spek-āye- de specere. Comparer -spiciō télique avec -spicārī atélique :

  • Plaute, Curc. 274 : Pro di immortales, quem conspicio ? quis illic est ?
    estne hic parasitus qui missust in Cariam ?

    « Par les dieux immortels, qui est-ce que je vois ? … »
  • Plaute, Bac. 669-70 : quid vos maestos tam tristesque esse conspicor ?
    non placet nec temere est etiam. quin mihi respondetis ?

    « Pourquoi vous vois-je si sombres et tristes ? … »

cōnsternāre « embrouiller, déconcerter » < *stern-āye- de sternere « étendre ».

dēstināre « fixer (un prix), déterminer », obstināre « se proposer (de) », praestināre « négocier, acheter » < *stan-āye- « poser, placer » sur *stan-(e/o-) « être debout / se lever ». Comme le type sēdāre.

dissu/ipāre « disperser », īn-, ob- et supāre « verser, semer » < *sup-āye-, d’īnsipere « lancer ».

5. Étymologie ou actionalité incertaines

(sélection non exhaustive, pour explorer les frontières du modèle proposé)

5.1. Simples :

cloāre « nettoyer » de cluere même sens. Hapax.

cōnārī « traiter ». I.-e. *ken(H)-ou *keh3-n- ?

fodāre « creuser » (Paul. Fest.) de fodīrī même sens <*bhodhh2-.

mānāre « couler, se répandre ». Sans étymologie acceptée.

rogāre “demander” < i.-e. *h3roǵ-. Considéré comme dénominatif de rogus « bûcher » et ergō, corgō < *-rogo- « direction », mais le sens est lointain.

vocāre « appeler ». Considéré comme dénominatif de *u̯ōkws, *u̯okw-, mais en latin

vōx a toujours un ō long.

5.2. Préverbés ou composés :

indāgāre « détecter, chasser » d’agere. Vocalisme āg- aussi dans ambāgēs « détour », coāgulum « lien ».

occillāre « démolir », incīlāre « réprimander » de caedere « couper ». Caelāre « graver » est plutôt dénominatif de caelum « ciseau » < *-kaid(s)lo-.

perfines « que tu casses » < *fin-āye- « casser » ? P.-celt. *bina- « frapper », i.-e. <*bhi-n-H-.

confūtāre « empêcher de déborder, retenir », re-. Sans étymologie acceptée.

prōpāgāre « reproduire, prolonger » < *-pāg-āye-, de pangere « fixer ». Cf. compāgēs- « cadre, jonction » et d’autres mots en *pāg-.

īnstīgāre « inciter » < *steig-āye- sur *steig- « être aiguisé », gr. στίζω, germ. *stikan- « piquer » ? Cf. le type sēdāre.

praestōlāre/ī « attendre ». De *stel- « ranger, disposer » ?

(red)amptruāre « exécuter un mouvement (en dansant) » < *ambi-drew-āye- « courir autour » ?

5.3. Composés à premier membre nominal :

ūsurpāre « exécuter, s’emparer de » < *ūsū-rap-āye- de rapere ? Cf. ūsūcapere, ūsūfacere.

nuncupāre « déclarer » < *nōmo-kapāye- de capere ?

iūr(i)gāre « se quereller », lītigāre, nāvigāre, pūr(i)gāre < *-C-ag-āye-, d’agere ? Pas moins plausible que de composés nominaux en *-ex, *-igis < *-ag- (Weiss 2009 : 402) ou *-ago- (Dunkel 2000a) « qui mène ».

castīgāre, fatīgāre, (in)vestīgāre < *-Ci-ag-āye- ?

Aller à la Conclusion ou Retour au plan ou Aller à la Bibliographie