Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:superbus6 [2012/12/16 10:23]
lestrade
dictionnaire:superbus6 [2014/12/20 15:58] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">sŭperbus, -a, -um</div></html> +<html><class="lestitres">sŭperbus, -a, -um</p></html><html><center><big><big>(adjectif)</big></big></center></html> 
 \\ \\
 ---- ----
Ligne 11: Ligne 10:
  
  
-L’observation des occurrences de //superbus// et //superbia // au cours de la latinité permet de repérer un glissement de l’orgueil arrogant des personnes aux choses et autres entités qui focalisent la noble fierté. Il y a donc un phénomène d’objectivation en même temps qu’une inversion axiologique. Ce glissement s’opère manifestement dans l’épopée, celle de Virgile surtout, où les deux dernières valeurs (« noble fierté », « brillant ») ont le plus d’occurrences ; cela se comprend dans la mesure où ce genre illustre la valorisation héroïque et l’exaltation légitime de la fierté dans le groupe à travers les manifestations concrètes de la gloire(( Voir Fr. RIPOLL (1998, 194-196 ; 313-315). )).+L’observation des occurrences de //superbus// et //[[dictionnaire:superbia|superbia]] // au cours de la latinité permet de repérer un glissement de l’orgueil arrogant des personnes aux choses et autres entités qui focalisent la noble fierté. Il y a donc un phénomène d’objectivation en même temps qu’une inversion axiologique. Ce glissement s’opère manifestement dans l’épopée, celle de Virgile surtout, où les deux dernières valeurs (« noble fierté », « brillant ») ont le plus d’occurrences ; cela se comprend dans la mesure où ce genre illustre la valorisation héroïque et l’exaltation légitime de la fierté dans le groupe à travers les manifestations concrètes de la gloire(( Voir Fr. RIPOLL (1998, 194-196 ; 313-315). )).
  
  
Ligne 20: Ligne 19:
  
  
-Des formes de structure comparable se rencontrent dans d’autres langues, bien que ce ne soient pas de véritables correspondants mais plutôt des créations parallèles. Les formes grecques de structure comparable sont les adjectifs ὑπερφυής, ὑπερφίαλος (homérique et poétique) et les adverbes ὑπερφυῶς, ὑπέρφευ. Selon Ch. de Lamberterie (1994), l’adjectif ὑπερφίαλος est certainement le résultat de la dissimilation de %%*%%ὑπερφύ-αλος (la séquence /ü/-/ü/ fut dissimilée en /ü/-/i/) ; l’adverbe ὑπέρφευ, selon Lamberterie 1994, présente l’une des rares traces, en grec, du degré plein de la racine //%%*%%b<sup>h</sup>eu(H)-//.+Des formes de structure comparable se rencontrent dans d’autres langues, bien que ce ne soient pas de véritables correspondants mais plutôt des créations parallèles. Les formes grecques de structure comparable sont les adjectifs ὑπερφυής, ὑπερφίαλος (homérique et poétique) et les adverbes ὑπερφυῶς, ὑπέρφευ. Selon Ch. de Lamberterie (1994), l’adjectif ὑπερφίαλος est certainement le résultat de la dissimilation de %%*%%ὑπερφύ-αλος (la séquence /ü/-/ü/ fut dissimilée en /ü/-/i/) ; l’adverbe ὑπέρφευ, selon Lamberterie 1994, présente l’une des rares traces, en grec, du degré plein de la racine //%%*%%b<sup>h</sup>eu(H)-//.
  
  
Ligne 47: Ligne 46:
 \\ \\
  
-[[:dictionnaire:sŭperbus5|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:sŭperbus|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:sŭperbus7|Page suivante]] +[[:dictionnaire:sŭperbus5|Aller au § 5]] ou [[:dictionnaire:sŭperbus|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:sŭperbus7|Aller au § 7]]