Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:somnus3 [2014/12/17 11:32]
desiderio
dictionnaire:somnus3 [2015/01/18 10:40] (Version actuelle)
bothua
Ligne 28: Ligne 28:
  
  
-//Somnus//      est attesté durant toute la latinité. Il devait être usuel dans la langue courante quotidienne, comme le rappellent, par exemple, ses occurrences dans les comédies de Plaute. Il est passé dans les langues romanes de plusieurs manières (cf. [[§ 7]] ). \\  \\  Dans le //Dictionnaire fréquentiel et index inverse de la langue latine//      publié en 1981 par le LASLA, //somnus//      figure à la cinquième page sur 100 de la liste par ordre décroissant de fréquence des éléments du corpus lemmatisés à cette date par le LASLA avec 200 occurrences, 84 en prose et 116 en poésie. Il fait donc partie des 5% de termes les plus fréquents. \\  \\  Avec un corpus plus étendu, l’hyperbase latin enregistre 395 occurrences de //somnus//      (d’après les renseignements que nous a fort aimablement fournis D. Longrée, Directeur du LASLA, en septembre 2011). Il s’agit donc d’un terme de grande fréquence. Mais on observe une diminution de sa fréquence relative, donc de son emploi concret dans les textes à partir du III<sup>e</sup>siècle ap. J.-C.+//Somnus//      est attesté durant toute la latinité. Il devait être usuel dans la langue courante quotidienne, comme le rappellent, par exemple, ses occurrences dans les comédies de Plaute. Il est passé dans les langues romanes de plusieurs manières (cf. [[:dictionnaire:somnus7|§ 7]] ). \\  \\  Dans le //Dictionnaire fréquentiel et index inverse de la langue latine//      publié en 1981 par le LASLA, //somnus//      figure à la cinquième page sur 100 de la liste par ordre décroissant de fréquence des éléments du corpus lemmatisés à cette date par le LASLA avec 200 occurrences, 84 en prose et 116 en poésie. Il fait donc partie des 5% de termes les plus fréquents. \\  \\  Avec un corpus plus étendu, l’hyperbase latin enregistre 395 occurrences de //somnus//      (d’après les renseignements que nous a fort aimablement fournis D. Longrée, Directeur du LASLA, en septembre 2011). Il s’agit donc d’un terme de grande fréquence. Mais on observe une diminution de sa fréquence relative, donc de son emploi concret dans les textes à partir du III<sup>e</sup>siècle ap. J.-C.
  
  
Ligne 50: Ligne 50:
  
  
-Sa fréquence est remarquable dans les textes de poésie qui présentent tous, d’après les indications de D. Longrée de 2011, un écart réduit significatif : Lucrèce, +5,4 ; Catulle, +1,6 ; Virgile, //Géorgiques//, +3,1, //Enéide//, +5,2 ; Horace, +3,8 ; Tibulle, +2,8 ; Properce, +4,7 ; Ovide, \\  + 8,8 et + 4,7 ; Juvénal, +2, 5. \\  \\  Cette caractéristique est confirmée par les œuvres de Sénèque qui offrent des écarts réduits négatifs pour les textes en prose, par exemple – 4, 3 dans le //De beneficiis//      et un écart réduit positif, +2,2 dans les Tragédies. \\  \\  Parmi les prosateurs seuls Quinte-Curce (+1,3), Pétrone (+1,7) et Pline (+0,4) manifestent une légère prédilection pour ce terme. Mais les éléments poétiques de la langue de Quinte-Curce ont été remarqués par ses commentateurs. Il faudrait toutefois affiner cette analyse en tenant compte des acceptions de //somnus//.+Sa fréquence est remarquable dans les textes de poésie qui présentent tous, d’après les indications de D. Longrée de 2011, un écart réduit significatif : Lucrèce, +5,4 ; Catulle, +1,6 ; Virgile, //Géorgiques//, +3,1, //Enéide//, +5,2 ; Horace, +3,8 ; Tibulle, +2,8 ; Properce, +4,7 ; Ovide, + 8,8 et + 4,7 ; Juvénal, +2, 5. \\  \\  Cette caractéristique est confirmée par les œuvres de Sénèque qui offrent des écarts réduits négatifs pour les textes en prose, par exemple – 4, 3 dans le //De beneficiis// et un écart réduit positif, +2,2 dans les Tragédies. \\  \\  Parmi les prosateurs seuls Quinte-Curce (+1,3), Pétrone (+1,7) et Pline (+0,4) manifestent une légère prédilection pour ce terme. Mais les éléments poétiques de la langue de Quinte-Curce ont été remarqués par ses commentateurs. Il faudrait toutefois affiner cette analyse en tenant compte des acceptions de //somnus//.
  
  
Ligne 123: Ligne 123:
 • Période VI. Tacite : des Flaviens à Trajan (69-117 ap. J.-C) • Période VI. Tacite : des Flaviens à Trajan (69-117 ap. J.-C)
  
 +| ^ Nombre d'occurrences | 
 +^ Quintilien |  11  | 
 +^ Tacite |  19  | 
 +^ Pline le Jeune |  14  | 
 +^ Stace |  70  | 
 +^ Silius Italicus |  48  | 
 +^ Juvénal |  13  | 
 +^ Martial |  20  | 
 +^ V. Flaccus |  22  | 
 +^ Frontin |  1  |
  
 • Période VII. Apulée : Hadrien et les Antonins (117-192) • Période VII. Apulée : Hadrien et les Antonins (117-192)
- 
  
 |  ^Nombre d’occurrences | |  ^Nombre d’occurrences |
Ligne 132: Ligne 140:
 ^Suétone |  11  | ^Suétone |  11  |
 ^Aulu-Gelle |  6  | ^Aulu-Gelle |  6  |
 +
 +• Période VIII. Tertullien et l’Histoire auguste : des Sévères à Constantin (193-337) 
 +
 +| ^ Nombre d'occurrences |
 +^ Tertullien |  41  |
 +^ Lactance |  17  |
 +
 +• Période IX : du milieu du IV<sup>e</sup> au début du V<sup>e</sup> s., l’Empire après Constantin jusqu’à Honorius (337-423) 
 +
 +| ^ Nombre d'occurrences |
 +^ Augustin |  389  |
  
 \\ \\