Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:despondere7 [2012/06/12 23:43]
lecaude créée
dictionnaire:despondere7 [2014/12/17 12:10] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">dēspondeō, -ēre</div></html> \\  <html><center><big><big>(verbe)</big></big></center></html> +<html><class="lestitres">dēspondeō, -ēre</p></html> <html><center><big><big>(verbe)</big></big></center></html> 
 +\\
 ---- ----
 +\\
 +====== 7. Descendance du lexème ======
 +
 +===== 7.1. Les descendants du lexème dans les langues romanes par la voie phonétique =====
 +
 +==== 7.1.1. Phonétique et phonologie ====
 +
 +▪ Par la voie phonétique, le verbe //dēspondēre// lui-même n’a rien donné. Mais certaines langues romanes ont conservé des formes héritées de ses dérivés, notamment du fréquentatif //dēsponsāre //:
 +
 +- espagnol: //desposar// « marier » (< lat. //dēsponsāre//) et //desposarse// « se marier », duquel sont dérivés //desposado, -a// « jeune marié(e) », //desposorio// « fiançailles », ainsi que les anciens //desposamiento // et //desposación //; également //desposajas//, variante castillane d’//esposayas// (forme de León) < lat. //sponsalia//.
 +
 +- portugais : //desposar// « donner pour épouse », « se marier avec » (< lat. //dēsponsāre//), et son dérivé //desposório//.
 +
 +▪ Sont bien conservés dans les langues romanes le fréquentatif de //spondēre//, //sponsāre // (< *//spond-tāre//, cf. [[§ 5.3]]), et les noms du « promis » et de la « promise », issus du participe parfait passif de //spondēre//, //sponsus// et //sponsa//:
 +
 +- a.-fr. //espus// > fr. //époux//, //épouse//, refaits d’après le verbe //épouser//, qui vient lui-même de lat. //sponsāre // (> *//spōsāre//) ;
 +
 +- esp. //esposo// « époux » / //esposa// « épouse » ; //esposar // « menotter » ;
 +
 +- port. //esposo// « époux » / //esposa// « épouse » ;
 +
 +- it. //spòso// « fiancé, époux » ; //spòsa // « fiancée, épouse » ; //sposàre// « marier, épouser »////; //sposalìzio// « mariage » < lat. tard. //sponsalĭciu(m)// (cf. [[§ 5.3]]).
 +
 +
 +==== 7.1.2. Sémantique ====
 +
 +Du sémantisme de la famille latine de //spondere// (//sponsus//, //sponsa//, etc.), les langues romanes ont retenu les emplois liés aux fiançailles et au mariage, en faisant plus ou moins évoluer le sens des mots latins. 
 +
 +=== 7.1.2.1. En français ===
 +
 +Du sens de « promis(e) », « fiancé(e) » associé à //sponsus// et //sponsa//, qui désignent les futurs conjoints //avant// le mariage, on passe à celui de « conjoint », « marié » dans //époux// et //épouse//, qui désignent cette fois les conjoints //après// le mariage////: le sème /futur/ disparaît, sème qui était inhérent au sens « promettre » de //spondere//, //sponsus// et //sponsa//, et seul le sème /mariage/ perdure.
 +
 +
 +=== 7.1.2.2. En espagnol ===
 +
 +Certaines des formes héritées de la famille de //spondere// ont connu un développement particulier, ouvrant la voie à une nouvelle répartition entre les formes héritées des dérivés du verbe simple et les formes héritées des dérivés du composé //despondere//: si //esposo// et //esposa// désignent, comme en français, l’homme et la femme mariés, //esposar // n’a ni le sens d’« épouser », ni celui de « marier (qqn) », mais celui de « passer les menottes à ». De là, l’espagnol a créé le nom féminin pluriel //esposas//, « menottes ». Le participe-adjectif //esposado, -a// permet de faire le lien entre les deux sens puisqu’il signifie à la fois « menotté » et « nouvellement marié ».
 +
 +Par conséquent, c’est le verbe //desposar// qui s’est substitué à //esposar// dans le sens de « fiancer, marier », avec //desposarse// dans le sens de « se marier ». //Desposando, -a// désigne celui ou celle qui va se marier et le participe //desposado, -a//, celui ou celle qui vient de se marier. Sans doute par interférence avec le participe d’//esposar//, //esposado//, //desposado// a pris aussi le sens de « menotté ». 
 +
 +Le dérivé //desposorio// désigne les fiançailles.
 +
 +
 +=== 7.1.2.3. En portugais ===
 +
 +De manière quelque peu similaire à l’espagnol, le portugais a réparti de manière complémentaire les formes héritées des dérivés du verbe simple et les formes héritées des dérivés du composé //despondere //: ainsi, les noms de l’époux et de l’épouse (//esposo// et //esposa//) sont issus de lat. //sponsus// et lat. //sponsa // (?), avec la même évolution sémantique qu’en français et en espagnol, tandis que le verbe signifiant « donner pour épouse » ou « se marier avec » est //desposar//, issu de lat. //desponsare//. 
 +
 +
 +=== 7.1.2.4. En italien ===
 +
 +
 +Les formes italiennes //spòso// et //spòsa// ont conservé le sens de « fiancé(e) » de lat. //sponsus// et lat. //sponsa //; elles ont pris également le sens de « conjoint » et « conjointe », mais plus spécifiquement celui de « jeune marié(e) ».
 +
 +
 +Le verbe it. //sposàre // a à la fois le sens d’« épouser » et celui d’« unir par le mariage », ainsi que celui de « donner en mariage », plus proche du lat. //spondere//.  
 +
 +Le substantif masculin //sposalìzio// désigne la cérémonie du mariage, comme le lexème latin dont il est hérité.
 +
 +
 +===== 7.2. Les emprunts faits au latin par les langues anciennes et modernes =====
 +
 +
 +On trouve en ancien et moyen français la forme **//desponsation// ** ou **//desponsacion// ** pour désigner les fiançailles, souvent dans un contexte chrétien, où il s’agit de désigner des fiançailles avec Dieu (cf. [[http://atilf.atilf.fr/gsouvay/scripts/dmfX.exe?LEX_ENTREE_FILTRE;BALISE=LEM;BACK;;ISIS=isis_dmf2.txt;OUVRIR_MENU=2;s=s1027172c;|DMF]]. Ce mot est un emprunt au latin tardif //desponsatio// « fiançailles », également souvent en contexte chrétien (cf. [[§ 5.3]]).
 +
 +À côté des formes héritées de la famille de //spondere//, l’italien a emprunté l’adjectif lat. //sponsalis // (acc. //sponsāle(m)//) dans la forme **//sponsàle//** signifiant « nuptial, conjugal », d’où est tiré le substantif masc. plur. **//sponsàli//** « promesse de mariage, mariage ».
 +
 +Sans doute sous l’influence de ces emprunts, reconnaissables à la présence de la nasale, le substantif masculin hérité //sposalìzio// a connu un pluriel féminin orthographié **//sponzalìzie// **.
 +
 +À côté de la forme construite sur le radical hérité //despos-//, le portugais connaît une forme //desponsório//, formée à partir du lat. //desponsu-// et du suffixe //-ório//. Cette langue a également une série de formes peut-être semi-savantes : //esponsais//, //esponsal//, //esponsalias//, //esponsalicio//, //esponsorios//.
 +
 +\\  \\  [[:dictionnaire:despondere6|Aller au § 6]] ou [[:dictionnaire:despondere|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:despondere8|Aller au § 8]]