Ceci est une ancienne révision du document !


auscultāre

(verbe)


4.1 Description des emplois et de leur évolution : résumé et exemples

Retour au plan du § 4

Lire l'exposé détaillé

A. « couter »

A.1. « Prêter l’oreille, écouter » (champ sémantique d’ audire )

L’action d’auscultare constitue une spécification de l’action d’« accorder son attention » (operam dare), en précisant que c’est par l’ouïe que cette attention est accordée :

Pl. Amp. 1006 : Siquidem uos uultis auscultando operam dare .

« Si vous voulez bien nousaccorder votre attention. » (traduction A. Ernout, 1932, CUF)

Pl. Poen. 841 : Et adire lubet hominem et autem nimis eum ausculto lubens.

« J’aurais plaisir à lui parler ; mais j’ai tant de plaisir à l’entendre! » (traduction A. Ernout, 1937, CUF)

A.2. « couter en cachette » (champ sémantique d’ audire )

C’est un emploi occasionnel où le verbe simple a la valeur de son composé subauscultare

« écouter furtivement, en épiant » :

Pl. Curc. 279 : Hinc auscultemus quid agat.

« Rangeons-nous un peu pour écouter ce qu’il dit. » (

traduction A. Ernout, 1935,

CUF)

B. « Obéir » (champ sémantique de parēre )

Après A.1, c’est le sens le plus fréquent.

Pl. Curc. 223 : Si recte facias, Phaedrome, auscultes mihi.

« Si tu étais raisonnable, Phédrome, tu m’écouterais. » (

traduction A. Ernout, 1935,

CUF)

Ter. And. 209 : Nec quid agam certumst : Pamphilumne adiutem an auscultem seni.

« Et je ne suis pas au clair sur ce que je dois faire : assister Pamphile, ou écouter le vieux ? » (traduction J. Marouzeau, 1942, CUF)

C. « couter en ajoutant foi, croire » (champ sémantique de credere)

C’est une acception moins développée, mais que l’on trouve depuis Plaute :

Pl. Ps. 427 : Homines qui gestant quique auscultant crimina.

« Ceux qui colportent des médisances et ceux qui les écoutent. » (

traduction A. Ernout, 1938,

CUF)

Vulg. Act . 8, 9-10 : dicens esse se aliquem magnum cui auscultabant omnes a minimo usque ad maximum.

« Il [Simon le magicien] se disait quelqu’un de grand, et tous, du plus petit au plus grand, s’attachaient à lui. » (traduction Bible de Jérusalem, 1973, Cerf)