Table des matières

ACCUEIL


Objectifs

Le DHELL constitue un portail visant à rendre accessibles à un large public les travaux actuels effectués dans tous les domaines de la linguistique latine: le lexique dans toutes ses composantes (phonétique, formation des mots, sémantique, étymologie, histoire, etc.), mais aussi la syntaxe et la pragmatique.

Fonctionnement

Le DHELL est un outil de travail évolutif et collaboratif, permettant une ré-actualisation constante des données, au fur et à mesure des publications et des avancées scientifiques. Les membres de l'équipe du DHELL peuvent ainsi, à tout moment, amender ou augmenter leurs propres contributions ou celles des autres membres. En outre, l’équipe est vouée à se renouveler régulièrement et à accueillir de nouveaux membres.

Equipe

Le DHELL réunit les contributions de chercheurs en linguistique latine et romane venant de différentes universités en France (Paris-Sorbonne, Limoges, Montpellier III, Nanterre, Nice, Rennes,Toulouse, Tours…) et à l’étranger (Madrid, Bologne, Rome…) : voir les membres de l'équipe.

Plan

Le DHELL est constitué de quatre parties :

  • Lexique latin. La première partie regroupe des lexèmes de sens lexical ou de fonction grammaticale traités dans des entrées de dictionnaire réunissant les informations essentielles: graphie, phonétique, phonologie, morphologie, distribution, sémantique, syntaxe, pragmatique, place dans les variations diastratiques, analyse synchronique, étymologie, descendance dans les langues romanes. Ces articles peuvent être consultés selon trois modes d’accès: dictionnaire, domaines sémantiques, catégories grammaticales. Les deux premiers modes d’accès correspondent à deux approches complémentaires du lexique latin: une approche sémasiologique, où l’analyse prend pour point de départ les mots latins, et une approche onomasiologique, où l’analyse prend pour point de départ des notions exprimées en français (par exemple “les couleurs”, “la peur et la crainte”). Le troisième mode d’accès permet d’accéder facilement à l’ensemble des lexèmes traités relevant d’une catégorie grammaticale donnée (substantifs, adjectifs, verbes, adverbes, conjonctions, etc.).
  • Langues techniques. La deuxième partie traite de la constitution des langues savantes et techniques du latin et intéressera l’histoire des sciences des savoirs et des savoir-faire. À travers les analyses lexicales des lexèmes latins relatifs à des domaines scientifiques, comme la médecine ou les sciences de la nature, techniques, comme l’arpentage ou la cuisine, ou artistiques, comme la peinture ou la sculpture, on décèle les concepts opératoires de ces domaines. Cette partie traite aussi de l’ensemble des traits linguistiques caractérisant une langue spéciale, par exemple celle des textes bibliques (en prenant en compte le passage de l’hébreu au latin et du grec de la Septante au latin).
  • Formation des mots. La troisième partie présente une synthèse sur la formation des mots en latin avec une bibliographie raisonnée décrivant les travaux des dernières décennies aussi bien que les travaux actuels, les solutions apportées et les innovations liées à l’introduction en linguistique latine des nouvelles méthodes de la linguistique générale.
  • Encyclopédie linguistique. La quatrième partie constitue une encyclopédie de la linguistique latine contemporaine. Elle présente une liste de concepts linguistiques employés dans les trois autres parties et en donne une définition dans le cadre de la linguistique latine, avec des exemples latins. Comme certains de ces termes appartiennent à la terminologie d’un courant particulier de la linguistique latine, cette quatrième partie contient également un panorama des écoles européennes qui animent la linguistique latine depuis les années 1970-1980.